« Le jumelage nous redit l’apostolicité de l’Eglise »

Mgr Jacques Habert en compagnie de Mgr Kasanda, dans le diocèse de Mbuji-Mayi pendant l’été 2019 (crédit : Diocèse de Séez)

Depuis le 20 octobre dernier, le diocèse de Séez (Orne) est jumelé avec celui de Mbuji-Mayi (République démocratique du Congo). Ce jumelage est l’aboutissement d’une présence ancienne de prêtres Fidei Donum en terre normande. Continuer la lecture de « « Le jumelage nous redit l’apostolicité de l’Eglise » »

Notre regard doit être fixé sur le Christ

Les temps sont difficiles ! Le scandale succède au scandale. Comment ne pas être déçu ? Comment ne pas être en colère face à ces multiples et répétées révélations ? Les icônes du temps tombent. Cela nous rend tristes. Comment des hommes ou des femmes d’Eglise, des hommes ou des femmes si inspirés ont-ils pu commettre de tels actes ? Bien entendu, notre déception est légitime. Cependant, après ce sentiment de colère, nous sommes appelés à nous interroger sur notre rapport aux idoles. N’avons-nous pas tendance à vénérer de fausses idoles ? Cette période n’est-elle pas l’occasion de vivre l’humilité ? Nous sommes tous des pécheurs. En nous, le mauvais côtoie le bon… et nous luttons pour que le bon l’emporte. Nous devons prier pour notre propre conversion. Nous devons demander à devenir meilleurs, plus conformes aux attentes du Christ. L’Eglise n’est constituée que de pécheurs, car elle est humaine. « Soyez parfait comme le Père céleste est parfait ». Le chemin est rude, semé d’embûches, et pourtant, le Christ nous invite à le suivre et à devenir meilleurs. Continuer la lecture de « Notre regard doit être fixé sur le Christ »

« L’Eglise malgache peut nous stimuler »

Messe à Andevorante, en décembre 2014, avec le cardinal Désiré Tsarahazana, archevêque de Tamatave (à gauche), Mgr Paolo Rocco Gualtieri, nonce apostolique à Madagascar (au centre), et Mgr Jean Legrez, archevêque d’Albi (crédit : Diocèse d’Albi – comité du jumelage)

Depuis le XIXe siècle, le Tarn et Madagascar entretiennent des liens privilégiés. Des liens qui se sont encore renforcés, depuis quelques années, grâce au jumelage mis en place entre les diocèses de Monseigneur Jean Legrez, archevêque d’Albi, et de Monseigneur Désiré Tsarahazana, archevêque de Tamatave.

Continuer la lecture de « « L’Eglise malgache peut nous stimuler » »

« L’Europe est née de la Croix, du Livre et de la charrue »

Crédits : Mojca JJ /pixabay

Historien et chroniqueur dans notre revue, le professeur Jean-Dominique Durand a publié un essai sur les apports du christianisme à l’unité de l’Europe. Nous lui avons demandé ce qu’il reste, aujourd’hui, de ces apports et dans quelle mesure le christianisme continue de contribuer à cette unité européenne. Continuer la lecture de « « L’Europe est née de la Croix, du Livre et de la charrue » »

« Prendre toujours conscience de la catholicité de l’Eglise »

Le 9 février 2019, signature de la charte de jumelage entre le diocèse de Sens-Auxerre et le diocèse de Ziguinchor. Mgr Hervé Giraud (à gauche) et Mgr Paul Mamba
Crédit : paroisse de Sens

Le 9 février 2019, Monseigneur Hervé Giraud, archevêque de Sens-Auxerre et prélat de la Mission de France, et Monseigneur Paul Mamba, évêque de Ziguinchor (Sénégal), ont signé une charte de jumelage entre les deux diocèses. Continuer la lecture de « « Prendre toujours conscience de la catholicité de l’Eglise » »

« La beauté est la clé du mystère »

Comment transmettre la foi au Christ dans un monde de la non-croyance et de l’indifférence religieuse ? Chaque missionnaire y est confronté. Le Conseil pontifical de la culture, dans un document de 2006, propose « une pastorale qui réponde aux défis de la culture contemporaine » : la « Via pulchritudinis » ou la voie de la Beauté. Comme le soulignait Max Jacob : « Le beau ne serait-il pas la route la plus sûre pour atteindre le bien ? » Continuer la lecture de « « La beauté est la clé du mystère » »

Devenir des missionnaires courageux

Dans une  interview fin 2014 pour la chaîne KTO, le cardinal Taglé expliquait dans un grand sourire que la réussite de l’évangélisation, c’est d’accepter de mourir pour sa foi. « Leur sang est l’eau qui permet aux graines de la foi de toutes les générations de grandir. C’est un témoignage de la profondeur de l’évangélisation. » Continuer la lecture de « Devenir des missionnaires courageux »